Se construire une présence pédagogique en ligne – Nicolas Guichon

  • DEFINITION

La présence pédagogique en ligne correspond à l’orchestration des ressources (technopédagogiques, sémiotiques, psychologiques) déployée par les enseignants en ligne et auxquels ils parviennent à donner une certaine saillance. La saillance de la présence enseignante a trait à son caractère remarquable tant au niveau perceptuel (plus audible, plus visible), cognitif (plus compréhensible, plus mémorable), qu’émotionnel (plus engageant).

Vous trouverez ci-dessous, deux extraits pour comprendre comment les enseignants construisent leur présence pédagogique en ligne :

  • EXTRAIT 1 : se dévoiler
  • Cet extrait se situe lors de la séance 5 d’Adèle (sur 6 séances). Adèle échange avec ses apprenantes depuis son domicile car elle est malade et n’a pas pu se rendre au laboratoire de langue depuis lequel sont habituellement conduits les échanges.

transcription extrait 1

  • QUESTIONS SUR L’EXTRAIT 1

1. Comment Adèle installe-t-elle un climat propice à l’apprentissage avec ses apprenantes? Avec quelles ressources?

2. Quels sont les effets de ce dévoilement d’un point de vue didactique, culturel et psychologique?

  • RECOMMANDATIONS DIDACTIQUES
  • rendre visible la qualité de son écoute, sa disponibilité et sa patience pour encourager les étudiants à prendre part aux interactions orales avec confiance ;
  • développer une connivence en ligne en partageant des rituels, des émotions et des rires ;
  • lever une partie du voile sur le hors-champ de l’interaction didactique et adopter une posture pédagogique propice à la symétrie et à l’authenticité.
  • EXTRAIT 2 : établir une connivence avec l’apprenant

Cet extrait se situe à la séance 4 entre Etienne (l’enseignant) et Conor et Sophie. Ces derniers sont en train de participer à une activité de remue-méninges au cours de laquelle ils doivent imaginer différentes activités à proposer à des enfants pour un goûter à McDo.

transcription extrait 2

  • QUESTIONS SUR L’EXTRAIT 2

1. Par quels moyens Etienne se rend-il plus ou moins présent à ses deux apprenants?

2. Comment Etienne établit-il une complicité avec ses apprenants (ici en particulier avec Conor)? Comment se montre-t-il attentif à la compréhension de la plaisanterie? Quel est l’enjeu?

  • RECOMMANDATIONS DIDACTIQUES
  • produire des énoncés d’approbation (en prenant garde qu’ils ne deviennent pas intrusifs), et des signaux non verbaux (hochements) pour apporter, par petites touches, des signaux d’attention et de connivence
  • scruter les signaux de compréhension et d’incompréhension des apprenants et veiller à éviter les malentendus