Favoriser l’engagement interactionnel des apprenants dans les échanges synchrones – Charlotte Dejean et Cédric Sarré

  • DEFINITION

L’engagement interactionnel des participants à un échange conversationnel se fait jour lorsqu’ils prêtent attention à leurs interlocuteurs, négocient et co-construisent le sens avec eux : il s’agit en effet pour les interactants de (1) se mettre en position d’écoute manifeste (attention), (2) d’éviter les impasses de communication dues à des problèmes de compréhension (négociation du sens) et (3) de veiller à l’alignement (positif ou négatif) de leurs propos avec ceux de leurs interlocuteurs (co-construction du sens).

Dans la mesure où les conversations pédagogiques étudiées font intervenir trois interactants (deux apprenants et un enseignant), il est important de s’intéresser à la façon dont les enseignants en ligne interviennent dans l’engagement interactionnel des apprenants l’un vis-à-vis de l’autre.

  • EXTRAIT 1 : rupture de l’engagement interactionnel

Cet extrait se situe à la séance 4 au cours d’une activité de discussion pendant laquelle l’enseignante questionne les apprenants sur leur expérience et leur goût pour le travail en équipe dans le cadre de leur emploi d’étudiant(e). . Il met en relation l’enseignante (Emilie) et deux apprenants (Aiden et Fiona). Il commence à la fin d’une longue prise de parole de Fiona puis c’est au tour d’Aiden de s’exprimer sur la question. L’enseignante pose ensuite une autre question sur les inconvénients du travail en équipe et c’est à nouveau Aiden qui prend la parole pour donner son avis.

transcription extrait 1

  • QUESTIONS SUR L’EXTRAIT 1
  1. Observez les conduites verbales et non verbales susceptibles d’être révélatrices d’un manque d’attention chez les apprenants.
  2. Observez les phases de transition d’un locuteur apprenant à l’autre. Comment l’enseignante gère-t-elle l’alternance de la prise de parole ? Quelles conduites de l’enseignante semblent susceptibles de favoriser cette rupture de l’engagement interactionnel des apprenants l’un vis-à-vis de l’autre ?
  • RECOMMANDATIONS DIDACTIQUES
  1. Veiller à définir explicitement le contrat de communication (qui doit s’adresser à qui et selon quelles modalités)
  2. Eviter les conduites qui encouragent les apprenants à s’adresser principalement à l’enseignant par exemple en validant et remerciant pour une prise de parole et en « se tournant » vers l’autre apprenant par un terme d’adresse, pour lui demander de répondre à la question posée sans prendre en compte les propos de l’autre apprenant, et comme si ce dernier pouvait se mettre au repos.
  3. Accepter de ne pas toujours être l’interlocuteur principal des apprenants
  • EXTRAIT 2 : mise en retrait de l’enseignant

Cet extrait est tiré de la séance 4 pendant laquelle les apprenants réalisent une activité de jeu de rôles. Ils doivent, comme s’ils étaient salariés d’une chaine de restauration rapide, organiser un goûter d’anniversaire. Cet extrait met en relation l’enseignant (Etienne) et deux apprenants (Conor et Sophie). En amont de la séquence observée, l’enseignant a expliqué les consignes et a proposé que les apprenants prennent un temps de préparation individuelle ; ils se préparent donc à échanger leurs idées sur l’organisation du goûter d’anniversaire.

transcription extrait 2

  • QUESTIONS SUR L’EXTRAIT 2
  1. Quelles stratégies adopte l’enseignant pour favoriser un réel échange entre les apprenants dans le cadre du jeu de rôles ?
  2. Quelle attitude non verbale semble déterminante ?
  • RECOMMANDATIONS DIDACTIQUES
  1. Inviter les apprenants à se prendre pour interlocuteurs principaux au cours de l’activité
  2. Savoir se mettre en retrait, voire retirer son casque afin de laisser les apprenants préparer oralement, entre eux, une activité à présenter ensuite à l’enseignant
  3. Ménager un temps de préparation avant une prise de parole dans une activité de type « jeu de rôles »
  • REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES