Axes de recherche

Parcours scientifique et objets de recherche

Tout d’abord, mon travail doctoral sur les interactions didactiques en classe de langue s’est enrichi grâce à un changement de focale sur les échanges. En particulier, je me suis intéressée aux processus synchroniques croisés avec les processus de focalisations multiples dans la classe de langue, autrement dit la gestion de la simultanéité des interactions. Par ailleurs, j’ai aussi développé des travaux sur la multimodalité des interactions : rôle du regard dans la transmission de consignes, oralographie des consignes dans d’autres contextes éducatifs ou plus récemment les caractéristiques multimodales des situations d’évaluation et leurs relations avec des enjeux de formation.

Ensuite, la collaboration avec l’équipe IDAP (laboratoire DILTEC) ou avec N. Guichon m’a conduit à intensifier l’étude des pratiques et des discours professionnels de l’enseignement du FLE. Je me suis davantage inscrite dans le paradigme de la cognition enseignante en étudiant ce qui, dans les pratiques discursives réflexives des enseignants ou futurs enseignants, émerge du point de vue des ressources et stratégies mobilisées et de la construction de savoirs divers et la construction de l’identité professionnelle, comme par exemple l’étude des pratiques rétroactives des apprentis-tuteurs en ligne.

Enfin, l’intérêt croissant que je porte aux pratiques professionnelles m’a amené à collaborer avec des collègues travaillant sur des situations éducatives différentes (formation professionnelle initiale) et à problématiser le rapport entre interaction et formation, en me questionnant en particulier sur ce que peut apporter l’analyse interactionnelle des pratiques professionnelles pour la formation initiale. J’ai par exemple étudié l’activité du concepteur de ressources pédagogiques, ou plus récemment l’activité de l’évaluateur en situation d’évaluation certificative. Ainsi, des disciplines comme la didactique professionnelle et l’analyse du travail viennent enrichir mon ancrage théorique.

Projet EVALINT : EVALuation de/en l’INTeraction : description, compréhension, formation

Ce projet de recherche en cours a un double objectif.

– mieux comprendre  le déroulement in situ du processus évaluatif certifiant et ses enjeux, la dimension (inter)actionnelle, relationnelle, institutionnelle en lien avec les enjeux évaluatifs et les pratiques évaluatives (mettre en place les conditions de la performance du candidat, émettre un jugement, prendre une décision en s’appuyant sur des critères)

mettre en réflexion une démarche de recherche-formation mise en œuvre depuis 2014, en formation initiale de Master 2ème année de didactique du FLE, basée sur une ingénierie des situations professionnelles de l’évaluation.

la recherche se développe selon 4 approches.

  • approche descriptive : caractériser sur le plan typologique, séquentiel et multimodal ces interactions entre évaluateur et candidat.
  • approche compréhensive : envisager ces situations comme des situations professionnelles, mobilisant un agir professionnel et des compétences de différentes sortes.
  • approche didactique : identifier les dilemmes, les préoccupations et pratiques évaluatives entre prescriptions institutionnelles et pratiques situées, notamment des jeunes professionnels, à des fins de formation initiale
  • approche critique :  mettre en relation les approches précédentes avec les conceptions politiques, organisationnelles, idéologiques de ces certifications.